Coup de coeur littéraire n°5 – ARKANE : I. La désolation

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre que j’ai terminé le mois dernier et que j’ai trouvé plutôt pas mal 🙂 Il s’agit de Arkane, tome I la désolation, de Pierre Bordage.

Courte présentation de l’auteur :
Pierre Bordage est un auteur français de science-fiction et fantasy, né le 29 janvier 1955 en Vendée. Il obtient son baccalauréat en 1973 et a ensuite poursuivit avec une licence en lettres modernes. Il a pratiqué divers métiers, tel que libraire en librairie ésotérique, vendeur, commercial et journaliste sportif.
Sa trilogie Les guerriers du silence dont le premier tome est paru en 1993 a été vendue à plus de 50 000 exemplaires et lui a donc valu son premier succès.
En 1993, Pierre Bordage obtient le grand prix de l’imaginaire. Et en 2000, il obtient également le grand prix Paul-Féval de littérature populaire.

Le livre :
Arkane est une gigantesque ville bâtie autour de sept grandes maisons et familles : Le drac, L’aigle, Le dauphin, Le loup, Le corridan, L’ours et L’orbal. Un jour, la maison du Drac est sauvagement attaquée, et seule Oziel, la fille du drac en réchappera. La jeune femme s’enfuit des Hauts et décide de rejoindre les Fonds afin d’y retrouver son frère qui a été bannit des Hauts. Beaucoup de dangers se retrouveront sur son chemin et la traversée à travers les niveaux pour rejoindre son frère s’avérera bien compliqué.
En parallèle, on suit également les aventures de Renn, un apprenti enchanteur de pierre et Orik, un terrible guerrier, qui tenteront de rejoindre les Hauts pour avertir les familles régnantes d’une invasion terrible qui menace de détruire le pays d’Arkane.

Ce que j’en ai pensé :
J’ai choisi ce livre car je n’avais encore jamais eu l’occasion de lire un livre de cet auteur. Je m’étais promis d’y remédier. C’est chose faite à présent !
J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, qui est fluide, travaillée et qui comprend un vocabulaire très riche. Tout cela, permet de se plonger très facilement dans l’univers et l’ambiance de ce roman. L’histoire en elle-même est très bien bâtit. On suit les aventures d’Oziel et l’on se demande sans cesse si elle réussira à retrouver son frère malgré tous les obstacles qui se dressent sur son chemin. J’ai particulièrement apprécier la multitude d’histoire que l’on suit : celle d’Oziel, celle de Renn et Orik et celle de Noy du Corridan. On s’attache facilement à chaque personnage, même si j’ai eu plus de mal avec le personnage d’Oziel que je trouve moins attachant que le pauvre Noy qui se fait piégé et que Renn et Orik.
J’ai également particulièrement apprécié les passages en italiques en début de chaque chapitre. Ils nous permettent de découvrir les croyances et mythes des populations d’Arkane. Cette particularité nous permet de nous plonger encore plus intensément dans l’univers de ce roman.
En conclusion, c’est un bon roman avec de multiple histoires qui nous permettent de voir les dangers qui menacent Arkane, en même temps que les trahisons politiques entres les sept maisons. Le roman se termine d’une façon déstabilisante, nous laissant sur notre faim.
Je peux déjà vous assurer que je lirai le tome deux lorsqu’il paraîtra car après avoir lu le tome un, c’est impossible de ne pas lire la suite. On a vraiment envie de savoir ce qu’il adviendra de chaque personnage.

Bref, c’est un livre que je recommande 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s